Le Manoir des lettres
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Boîte Avant-Première Star Wars Unlimited – Ombres de la Galaxie : ...
Voir le deal

Aller en bas
Le Manoir
Le Manoir
Admin
Messages : 808
Date d'inscription : 20/04/2021
https://lemanoirdeslettres.forumactif.com

L'ami du prince, Marianne Jaeglé (2024) Empty L'ami du prince, Marianne Jaeglé (2024)

Sam 6 Avr - 9:23
L'ami du prince, Marianne Jaeglé (2024) Produc16

Dans le livre XV de ses Annales, Tacite a écrit à propos de la mort de Sénèque :

"Il leur dicta longuement ce qui a été publié dans les termes mêmes dont il usa et que, pour cette raison, je crois inutile de paraphraser."


Le 12 avril 65, le célèbre philosophe Sénèque sait que son heure est arrivée. Des soldats, envoyés par Néron, viennent annoncer qu'il doit s'ouvrir les veines.
Nous sommes quelques jours après l'échec de la conjuration de Pison : les sénateurs qui voulaient tuer l'empereur ont été dénoncés et les arrestations sont nombreuses. La mort de Sénèque est restée célèbre dans l'histoire ; elle a été peinte, racontée par des écrivains... Mais on ignore encore quels ont été les derniers mots qu'il a dictés et qui auraient pu être compris comme sa dernière lettre à son ami Lucilius.
Marianne Jaeglé a donc décidé d'écrire cette ultime et longue lettre et de se mettre dans la peau du philosophe qui fut précepteur de Néron.

L'ami du prince, Marianne Jaeglé (2024) 00001310

La Mort de Sénèque par Luca Giordano, XVIIème siècle

Le roman commence par l'arrivée des soldats, justement, et Sénèque qui décide dans les heures qui le séparent de son suicide d'écrire ce qu'il a vécu auprès du prince (princeps). Rappelé d'exil par la mère de Néron, il s'est occupé de son éducation dès douze ans, bien avant que le jeune garçon, fils de premier mariage de l'ambitieuse Agrippine, ne prenne la toge virile et lorsqu'il n'était pas encore, sur le papier, l'héritier de Claude. Marianne Jaeglé nous montre comment cet enfant est devenu peu à peu un égoïste, un fou sanguinaire, son évolution négative contre laquelle le philosophe Sénèque n'a rien pu.
En trois parties, elle raconte combien Néron était prometteur quand il était encore jeune, puis comment l'influence possessive de sa mère l'a conduit à la haïr et à l'assassiner. On peut lire les célèbres événements arrivés sous son règne, comme l'incendie de Rome, les premières persécutions chrétiennes, l'édification de la Domus aurea...
En plus d'être instructif, le récit est d'une très grande limpidité et se lit avec beaucoup de plaisir. On a, sous la forme d'une longue lettre, un condensé d'histoire romaine. La naissance d'un monstre, sous l'oeil impuissant de son précepteur constatant l'échec de sa philosophie et de la sagesse, est très bien narrée.
Néron en ressort sous les horribles traits qu'il mérite, ceux d'un lâche à l'ego démesuré,  décrits déjà par les auteurs de l'Antiquité : il est un artiste raté, prêt à se débarrasser de tous ceux qui le gênent ou lui font de l'ombre, comme le jeune Lucain, écrivain talentueux, prometteur neveu de Sénèque, qui sera lui aussi contraint au suicide alors qu'il n'avait que 25 ans.
Sans oublier les nuances, les personnages apparaissent au lecteur dans toute leur (in)humanité : les ambitieux, les sages, les justes... et le titre choisi, L'ami du prince, laisse un goût amer quand on sait le sort réservé aux proches de Néron. Marianne Jaeglé, professeur agrégée de lettres modernes, a mis beaucoup de rigueur dans cet écrit ambitieux ; elle livre un roman érudit et agréable à lire.

C. Maltère

Paru le 21 mars chez L'Arpenteur, Gallimard.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum